Élection 2017 du Conseil d'administration du RAD

 


CONSEIL D'ADMINISTRATION DU RAD - ÉLECTION 2017

À PROPOS DU PROCESSUS ÉLECTORAL 

Suite à la période de vote par les membres du RAD, le Comité de nomination composé de Paul Taylor, Lucia Stephen, Susan Roberts et Diana Bronson, proposera une liste de candidats au Conseil d'administration. Le CA recommandera ensuite cette liste aux membres lors de l'assemblée générale annuelle qui aura lieu à Montréal le 10 novembre 2017. La recommandation est basée sur les résultats du vote, ainsi que sur l'évaluation des besoins de l'organisation (diversité, expertise, etc).

*Vous devez être membre du Réseau pour une alimentation durable pour nominer, être nominé et voter pour le conseil d'administration. Devenir membre. Pour vérifier le statut de votre adhésion, contactez Jessica au members@foodsecurecanada.org

Pour l'année 2017-2018, nous recherchons plus particulièrement des personnes issues des Premières Nations, Métis ou Inuit, des jeunes, ainsi que des personnes racisées ou d'horizons divers. Alors que des sièges sont disponibles pour d'autres régions du Canada, nous recherchons particulièrement des personnes provenant des Maritimes, des Prairies, de la Colombie-Britannique et du Québec. En terme d'expertise, nous aimerions souligner notre désir d'avoir au sein de notre CA des individus munis d'une forte expérience en collecte de fonds et en communication stratégique, des universitaires qui font de la recherche pertinente en lien avec le développement des politiques publiques, ainsi que des individus possédant une expertise sur les questions internationales. Les personnes ayant de l'expérience au sein de secteurs traditionnellement moins bien représentés dans le mouvement alimentaire, tels que les pêcheries, la chasse et la cueillette, sont aussi les bienvenues.

PÉRIODE DE VOTE - Du 28 juillet au 21 août 2017

COMPOSITION SUGGÉRÉE DU NOUVEAU CA, ANNONCE AUX MEMBRES - 25 septembre 2017

ÉLECTION DU CONSEIL D'ADMINISTRATION PAR LES MEMBRES DU RAD 2017 - 10 november 2017

LIRE LA DOCUMENTATION SUR LA GOUVERNANCE DU RAD

Voici les biographies des candidat(e)s:

 

NANCY NEAMTAN

Mme Neamtan est conseillère stratégique chez TIESS (Territoires innovants en économie sociale et solidaire), un centre de liaison et de transfert d'innovation sociale pour la Fiducie du Chantier de l'économie sociale. Elle a été l'une des fondatrices du Chantier de l'économie sociale et directrice exécutive de cette organisation de 1996 à 2015. En tant que directrice exécutive du Chantier, une organisation à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir et développer l’entrepreneuriat collectif des réseaux d'entreprises sociales (coopératives et à but non lucratif), des organisations de développement local et des mouvements sociaux, elle a contribué à créer de nouveaux outils financiers pour les entreprises collectives (RISQ et Chantier Trust), a coprésidé la Communauté d’économie sociale (partenariat de recherches  universitaires) de 2001 à 2011, et a participé à la création et la direction de réseaux internationaux d'économie sociale et solidaire.

Mme Neamtan est reconnue internationalement comme une experte en économie sociale et solidaire. Elle collabore notamment avec des organisations internationales, telles que l'Organisation internationale du Travail et le Forum de l'OCDE sur l'innovation sociale. Elle est membre du conseil d'administration du RIPESS, le Réseau Intercontinental pour la Promotion de l'Économie Sociale et Solidaire. Nancy a également dirigé le Regroupement pour la relance économique et sociale du Sud-Ouest de Montréal de 1989 à 1996, après avoir exercé divers rôles dans le secteur du développement local et des organismes communautaires. Elle détient deux doctorats honorifiques et est officière de l'Ordre national du Québec.

 

JULIE PRICE

Ma famille provient d'une petite ferme située au sud du Manitoba. Je m’intéresse depuis toujours au pouvoir qu’exerce l’alimentation et les systèmes alimentaires. Je détiens un baccalauréat en agriculture et une maîtrise en gestion des ressources naturelles, et j’ai de l’expérience de travail au sein du secteur privé et du secteur des organisations à but non lucratif. Au cours des 15 dernières années, j’ai appris énormément des gens, des communautés et des organisations avec lesquelles j’ai eu le plaisir de travailler. Parmi celles-ci, il y a Food Matters Manitoba, Harvest Moon Local Food Initiative, Farmers' Markets Association of Manitoba, Opaskwayak Cree Nation, Peguis First Nation, et encore plusieurs autres.

J’aime apprendre des peuples autochtones et comprendre comment l’alimentation joue un rôle dans la réconciliation culturelle, ainsi que dans la souveraineté et le renforcement de ces communautés. Je travaille présentement pour Northern Manitoba Food, Culture & Community Collaborative, collectif soutenu par Tides Canada. J'ai aussi trois enfants et je dirige un programme de jardinage dans leur école.

J’espère pouvoir apporter ma contribution au moment où l’organisation en jugera le besoin. J'ai de l'expérience dans la collecte de fonds et le développement communautaire. Aussi, j'espère pouvoir partager les connaissances que j’ai acquises en travaillant dans les régions rurales et éloignées du Canada en lien avec les systèmes alimentaires.

 

SATYA RAMEN

Satya se décrit comme une geek de la politique qui est passionnée par le fait de contribuer au changement des politiques pour créer des systèmes alimentaires plus sains, justes et durables pour toutes et tous. Avec des connaissances issues du domaine de la justice sociale et environnementale, elle perçoit l’engagement citoyen dans la recherche et la politique comme un élément-clé pour atteindre la justice alimentaire. Elle apporte avec elle de l'expérience en coordination de projets complexes et en collaboration avec des partenaires provenant de différents secteurs, disciplines et milieux de la région atlantique du Canada, et au-delà.

Elle peut contribuer aux secteurs de la politique, du développement communautaire, de la gouvernance, du transfert des connaissances, de la gestion de projets, de la direction participative et de la médiation (incluant les processus Art of Hosting et Deep Democracy), de la budgétisation et de la gestion de données, ainsi qu’écrire pour différents types d’audience.

 

CARLY HAYES

Carly est présentement la responsable de la recherche et de l’éducation du Comité jeunesse du Réseau pour une alimentation durable, où nous travaillons conjointement pour développer des articles de recherche sur des sujets pertinents à l’alimentation nationale, des boîtes à outils adaptées aux jeunes et des ressources pour s’impliquer sur les enjeux reliés à l’alimentation au Canada. Elle travaille également pour le programme Alimentation, environnement et santé du CRDI, où elle étudie les problématiques des maladies non transmissibles liées aux régimes alimentaires et aux milieux alimentaires sains dans un contexte international.

Elle a complété une maîtrise au Balsillie School of International Affairs, où elle a également suivi des cours sur la gouvernance de l’alimentation et de l’agriculture mondiales, ainsi que sur la politique alimentaire internationale. Elle a conclu ses études en rédigeant une thèse sur l’impact potentiel du PTP sur l'agriculture durable, les moyens de subsistance des agriculteur-trice-s et la santé diététique. En tant qu’assistante de recherche, elle a écrit des articles de blog concernant l'impact des fusions entre les entreprises agrochimiques et les entreprises de semences sur les agriculteur-trice-s du Canada.

Après avoir complété son baccalauréat en Administration des affaires publiques et politique et avoir produit des documents d'orientation pour Affaires mondiales Canada en tant que chercheuse diplômée, Carly apportera une compréhension approfondie des processus politiques, ainsi que ses compétences pour rédiger des bulletins politiques, des notes et d'autres rapports techniques. De plus, en faisant partie du Comité jeunesse, Carly a également la capacité de connecter le RAD avec la vaste population de jeunes du Canada, créant de ce fait des liens plus étroits avec les perspectives que partagent les jeunes vis-à-vis de la politique alimentaire.

Dans son poste occupé précédemment avec l’Association nationale des gestionnaires des terres autochtones, elle a développé de solides compétences en financement d’organismes à but non lucratif et en planification de conférences qu'elle souhaiterait apporter au Conseil d'administration. Carly peut également apporter son expertise en gouvernance organisationnelle et en développement communautaire qu'elle a acquise pendant son emploi de membre d'office avec OPIRG Peterborough.

 

MICHAEL FIRMANI

J’ai précédemment été membre du Conseil d'administration de FoodShare Toronto pendant 8 ans. J’ai également participé à de nombreuses campagnes du RAD, telles que Du pain sur la planche: Une politique alimentaire populaire pour le Canada. De plus, j’ai participé au Growing food justice initiatives et j’ai assisté à des rassemblements au pouvoir grandissant. J’ai aussi contribué au développement de la politique alimentaire au niveau provincial.

Je possède des connaissances liées à la gouvernance de Conseil pour des organismes à but non lucratif et je participe activement à la capacité du Conseil d'administration et des bénévoles pour un organisme canadien à but non lucratif. Je travaille depuis 13 ans en politique gouvernementale et en élaboration, implémentation et financement de programmes. Je dirige présentement le développement d’un modèle de centre communautaire spécifique au ministère pour explorer les services humains intégrés qui sont axés sur les résultats des clients et la durabilité de l’agence.

 

DIANE BECKETT

Je suis passionnée et compétente en matière de nourriture et j'ai une expertise spécifique liée à la réduction de la faim, des aliments sains et des systèmes alimentaires durables. J’ai suivi mon premier cours de nutrition à l’université qui a résulté en l’obtention d’une bourse pour effectuer un sondage dans un village cri de la Baie James.

J’ai été agente de programme pour le PNUD et j’ai eu la responsabilité des projets internationaux à la FAO pour les régions d’Asie et du Pacifique. J’ai de l’expérience terrain en Éthiopie, Indonésie et Pérou, où j’ai dû intégrer les considérations environnementales pour le développement des communautés rurales, ainsi que pour les propositions de projets d’agriculture. Plus récemment, la Royal Roads University a produit une vidéo ayant pour thème les changements climatiques et l’élevage d’animaux inspiré de mes recherches. Je suis particulièrement intéressée par l’intersectionnalité de l’agriculture durable et des systèmes alimentaires, ainsi qu’utiliser la nutrition pour promouvoir la santé humaine et planétaire dans un contexte canadien et l’agroécologie dans le Sud.

J’ai siégé sur le Conseil d’administration d’organisations nationales, régionales et locales, et j’ai aussi été cadre supérieure pour des organismes à but non lucratif et de charité.

Entre autre, j’ai occupé les postes de directrice exécutive intérimaire pour la Fondation Sierra Club Canada, de vétérinaire pour la Société pour la nature et les parcs du Canada - Section vallée de l’Outaouais, de coordonnatrice fondatrice du Outdoor Education Council à Ottawa, de co-coordonnatrice de Pollution Probe à Ottawa-Carleton, et de coordonnatrice intérimaire pour le plaidoyer au Nobel Women’s Initiative, ainsi que consultante et membre d’autres ONG.

Ces expériences me permettraient de contribuer au RAD en matière de relations gouvernementales, de politiques, de campagnes, de programmes, de stratégie et de développement de coalitions. De plus, les mandats que j’ai effectués avec le gouvernement fédéral, les Nations unies et le milieu universitaire me permettraient d’apporter une vision d’ensemble plus large au RAD.

 

SUSANNA KLASSEN

Ma passion pour l’alimentation a débuté avec l’agriculture. Celle-ci a surgi lors d’une expérience de bénévolat sur une ferme biologique en Amérique du Sud, qui s’est consolidée à travers plusieurs stages sur des fermes d’élevage de moutons, de chèvres et de légumes en Amérique du Nord. Mon travail a évolué vers une direction de recherche, dans le but de créer un système alimentaire plus durable au Canada. Mon parcours de recherche m’a ainsi donner des opportunités d’investiguer sur l’agriculture urbaine et biologique, sur des projets d’agriculture soutenue par la communauté, la souveraineté alimentaire, l’industrie des bleuets de la Colombie Britannique (CB), ainsi que sur les systèmes alimentaires locaux. Suite à ma maîtrise, j’ai travaillé sur l’équipe Action Climatique au Ministère de l’agriculture de la CB, et sur l’Initiative Action Climatique pour permettre aux agriculteurs de s’adapter aux changements climatiques. J’ai aussi apprécié mes expériences en tant que coordonnatrice du marché fermier de McGill, ou encore en tant qu’assistante à l’enseignement à la Faculty of Land and Food Systems de la UBC, de membre du Comité des jeunes du RAD, et comme consultante au Meal Exchange Real Food Calculator.

En tant que jeune chercheuse et doctorante qui désire contribuer à la gouvernance du système alimentaire et aux solutions politiques, je serais emballée d’aider à faire le pont entre le travail important que fait le RAD avec celui de la communauté de recherche. Dans mes expériences passées avec le gouvernement et le milieu académique, celles qui étaient en lien avec la collaboration ont été les plus marquantes pour moi. En tant que membre du Conseil d’administration, je m’efforcerais d’amener ma vision, mon expérience en publication, mes expertises pertinentes à la mission du RAD, ainsi que mon approche rigoureuse. Je serais aussi une ambassadrice des valeurs et des priorités du RAD au sein de la communauté académique. Plus spécifiquement, j’amènerais mes compétences d’analyse et de communication, qui sont précieuses pour l’évaluation des preuves, de mobilisation des connaissances, ainsi que de rédaction d’articles pour différents types d’audience.

 

JOSEPH LEBLANC

Dr. Joseph LeBlanc est depuis toujours un fier habitant du Nord de l’Ontario. Passionné de planification sociale, il a une grande expertise en recherche et développement communautaire dans l’ensemble de la région. Avant de joindre le Social Planning Council de Sudbury en 2015, il a travaillé pour un éventail d’organisations, incluant des institutions d’enseignement, des organisations à but non lucratif et des sociétés autochtones non-gouvernementales. Il détient un baccalauréat spécialisé en études environnementales/conservation des forêts, un certificat en gestion environnementale ainsi qu’un doctorat en sciences forestières de l’Université Lakehead.

Joseph a été un membre et leader actif du Réseau communautés éloignées et nordiques et du Cercle autochtone du RAD  durant les 4 dernières années. Il est en mesure de soutenir le RAD sur les questions autochtones, les politiques et le renforcement communautaire.


     

    Formulaire de candidature