Personnel et conseil d'administration

Membres du conseil d'administration

Consulter la liste des membres actuels

 

Le personnel et les équipes de projet

 

Gisèle Yasmeen

Directrice générale

director@foodsecurecanada.org

Gisèle s’est jointe au Réseau pour une alimentation durable en tant que directrice générale en mai 2019 avec 20 ans d’expérience de leadership. Elle a occupé des postes de direction dans les secteur à but non lucratif, public et universitaire incluant les postes de vice-présidente au Conseil de recherche en sciences humaines, de directrice principale du rayonnement, des communications et des recherches d’Élections Canada, et directrice régionale du Centre de d’information et de recherche sur le Canada pour la Colombie-Britannique et le Yukon. Ayant travaillé sur des enjeux alimentaires en Asie et au Canada depuis le début des années 90, et avec ses multiples publications de recherche, chroniques médiatiques (en français et en anglais) et la publication de deux livres, Gisèle apporte une vision systémique à son travail en alimentation. Elle a détenu des postes universitaires à l’Université de la Colombie-Britannique, à Royal Roads University et au Collège Dawson à Montréal. Gisèle a un PhD de l’Université de la Colombie-Britannique, une maîtrise de l’Université McGill et un baccalauréat en arts (Honours) de l’Université d’Ottawa. Gisèle a conseillé de nombreuses organisations, incluant la Fondation Asie Pacifique du Canada, « The Big Picnic » (un projet financé par des syndicats européens sur la sécurité alimentaire impliquant des jardins botaniques) et le Laurier Centre for Sustainable Food Systems, pour en nommer quelques-uns. Gisèle Yasmeen est aussi membre du comité scientifique du CityFood project à New York University. Au courant de sa carrière, elle a aussi siégé à quatre conseils d’administration d’organismes à but non lucratif au Canada.

Les compétences et expériences diversifiées de Gisèle aideront le RAD dans ses prochaines étapes pour mieux renforcer, avancer et appuyer les besoins du mouvement alimentaire grandissant au Canada. Par ailleurs, elle parle couramment anglais et français, et a étudié le thaï, l’urdu/hindi, l’espagnol et le mandarin. Elle adore participer aux arts du spectacle dans ses temps libres.

 

Amélie Lévesque

gestionnaire de bureau

admin@foodsecurecanada.org

Amélie travaille pour le RAD depuis 2014  elle a occupé diverses fonctions, tant comme employée que comme contractuelle. Actuellement adjointe à la direction, elle porte plusieurs chapeaux, de l'administration à la traduction, la gestion de bases de données et bien d'autres. Elle est aussi traductrice professionnelle depuis plus de 10 ans et a même fait une brève incursion dans le monde de la danse sociale. Une carrière intéressante, mais ô combien précaire. Avant de rejoindre le RAD, Amélie a complété une maîtrise en études internationales où elle s’est intéressée aux droits de la personne, et plus particulièrement au droit à l’alimentation et à la souveraineté alimentaire.

Amélie s’intéresse aux langues. En dehors du français et de l’anglais, elle a étudié l’espagnol, le portugais et le mandarin. Lorsqu'elle n'est pas au bureau, on peut la retrouver à vélo ou arpantant le Marché Jean-Talon, l’un de ses endroits favoris à Montréal.

 

 

Debbie Field

coordonnatrice de la coalition pour une saine alimentation scolaire

schoolfood@foodsecurecanada.org

(En anglais) Debbie has been involved in promoting and improving school food programs for decades, starting when she was a child growing up in New York City where she participated in a free lunch program and loved the mash potatoes and meatloaf but hated the stigma of eating in the “free lunch” cafeteria.  When her children entered grade school she was instrumental as a parent activist in organizing a healthy hot lunch program at her children’s school and then advocating to the City of Toronto to fund student nutrition programs. Over her years as the Executive Director of FoodShare Toronto she and her colleagues were involved in developing innovative and sustainable student nutrition and school food literacy programs and the creation of the Coalition for Healthy School Food.

A social activist and globally recognized leader in the creation of a more socially just and environmentally sustainable food systems, Debbie is currently also a Distinguished Visiting Practitioner with the Centre for Studies in Food Security at Ryerson University. Debbie’s passion for collective action and policy change is informed by her experiences as a community college instructor, union organizer and leadership in a variety of social movements.

Debbie’s accomplishments and influence in Canada’s food movement are well known to us at Food Secure Canada. Her leadership and nurturing of innovative solutions to food systems challenges through community-based approaches are rooted in recognition of progressive policy change. 

 

 

Susan Alexander

conseiller en politique; Éditrice de l'Info à la pelle

insidescoop@foodsecurecanada.org

Susan Alexander est l’éditrice de l’Info à la pelle, notre nouvel article mensuel portant sur la politique alimentaire nationale et qui est disponible dans l’infolettre pour nos membres individuels et organisationnels depuis mai 2017. Elle est spécialiste des communications et a notamment travaillé à l’international auprès d’ONG, de groupes de réflexion et d’une agence de presse internationale (IPS).

De plus, Susan est en train de s’enraciner dans le mouvement alimentaire montréalais en tant que bénévole auprès du Santropol Roulant et aussi comme membre du jardin collectif situé dans son quartier.

 

 

 

 

Rachel Cheng

GESTIONNAIRE DES COMMUNICATIONS

rachel@foodsecurecanada.org

Elle est titulaire d’une maîtrise en santé publique à l’Université de Montréal, où elle s’est  spécialisée en sécurité alimentaire et en systèmes alimentaires durables. Elle apporte son expertise dans la création des partenariats, la gestion de projets, la logistique événementielle et la communication de travaux antérieurs avec des organismes sans but lucratif et le service de santé publique de Montréal. Rachel est également activement impliquée dans la communauté en tant qu’organisatrice d’évènements, photographe, et aussi, elle aime partager son amour pour une saine alimentation avec des individus au marché ou tout simplement au cours d’un repas.

 

 

Danie Martin

chargée de projet

danie@foodsecurecanada.org

Danie est chargée de projets entre autres pour l'équipe des communications et pour la Coalition pour une saine alimentation scolaire.

Elle a complété une majeure en communication à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) suivie d'un certificat en action communautaire à l'Université de Montréal. Depuis le collège pré-universitaire, où elle était responsable de l’activité des serres du collège, Danie a toujours cru fermement que l'alimentation était au centre des interactions humaines. Son travail en tant qu'agente de développement communautaire au Nouveau-Brunswick a suscité son intérêt pour le travail communautaire et les initiatives citoyennes. À l'université, elle a participé à des projets locaux dirigés par des étudiants sur l'écologie alimentaire et sociale au sein du GRIP-UQAM, ce qui l'a amenée à travailler en tant que co-coordonatrice du marché fermier de l'UQAM.

Danie a un grand appétit pour la découverte d'initiatives et de projets qui entourent le mouvement alimentaire au Canada. Cycliste amateure, elle est une amoureuse du plein air.

 

 

Gorana Govedarica

Chargée de projet

gorana@foodsecurecanada.org

Gorana est consultante et agit en tant que chargée de projet au RAD.

Elle est titulaire d'une maîtrise en innovation sociale du HEC Montréal, où elle a centré sa thèse sur un sujet qui la passionne, la transition vers des systèmes alimentaires durables. Gorana a une formation en affaires de dix ans d'expérience en tant que consultante en services financiers et en transformation numérique. Elle a travaillé dans le domaine de l'innovation sociale et des systèmes alimentaires durables au cours des cinq dernières années. Gorana est passionnée par l'échange d'idée entre différents secteurs afin d'apporter des solutions innovantes aux problèmes complexes des systèmes alimentaires.

Pendant son temps libre, Gorana pratique le yoga, contemple la nature et aime écrire des poèmes.

 

 

Aviva Lessard

chargée de communication

aviva@foodsecurecanada.org

Aviva est chargée de communication au Réseau pour une alimentation durable.

Elle a obtenu son diplôme d'études supérieures en journalisme à l'Université Concordia et a travaillé pour CBC et la Montreal Gazette. Elle aime raconter des histoires d'une manière convaincante et accessible.

Pendant son diplôme de premier cycle en anthropologie à l'université de Victoria, elle a participé à une fouille archéologique sur la côte de l'île de Vancouver et a réalisé un documentaire audio sur les courses de pigeons à Santiago de Cuba.

L'intérêt d'Aviva pour la sécurité alimentaire découle de son bénévolat dans des jardins communautaires, de son travail dans des fermes biologiques et de la création d'un groupe visant à réduire le gaspillage alimentaire appelé "Community Cabbage" à Victoria, en Colombie-Britannique.

L'endroit préféré d'Aviva est son jardin, où elle écoute des podcasts.

 

 

Maude St-Pierre Dupuis

traductrice

maude@foodsecurecanada.org

Née à Montréal, Maude est récemment diplômée d’un baccalauréat en Littérature comparée à l’Université de Montréal, qu’elle a terminé lors d’un échange étudiant dans la ville de Grenade, en Espagne. Son stage en traduction au RAD lui permet de faire une première incursion dans le milieu communautaire. Passionnée par les langues et la culture, mais surtout par les réalités sociales qui en découlent, elle espère pouvoir accumuler les outils nécessaires pour influencer positivement et sensibiliser son entourage aux enjeux entourant la consommation responsable et la durabilité, à travers l’art visuel, la littérature, et la vie pratique.

 

Ioana Radu

Conseillère politique (Gouvernance en alimentation)

Ioana Radu est une chercheure roumaine issue d'une première génération d'immigrants basée à Tiohtiá : ke/Montréal, et dont la formation universitaire allie santé, justice et territoire. Au cours des quinze dernières années, Ioana a collaboré avec la nation crie d'Eeyou Istchee (Baie James, nord du Québec) dans divers domaines allant du transfert de connaissances dans le contexte du développement hydroélectrique à la santé et au bien-être des communautés autochtones, en passant par la souveraineté alimentaire et la durabilité. Elle est chercheure associée au sein du Réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones (DIALOG) à l'Institut national de la recherche scientifique, professeure à temps partiel à l'École des affaires publiques et communautaires de l'Université Concordia, et membre principal du Centre d'histoire orale et de récits numérisés (Université Concordia). En tant que chercheure engagée dans la communauté et éducatrice, Ioana se concentre sur la création de solidarités décoloniales par la mobilisation des connaissances, la recherche-création et la pédagogie critique, qui favorisent l'autonomie locale et l'innovation sociale.

 

 

Erica Calder

Conseillère politique (Justice alimentaire)

Je suis actuellement doctorante à l'Université de Waterloo, où j'utilise des cadres anticolonialistes, féministes et participatifs pour examiner les inégalités raciales présentes au sein du système alimentaire canadien, ainsi que les moyens de coordonner les politiques et les partenariats pour soutenir la souveraineté alimentaire et renforcer les capacités des personnes noires, autochtones et de couleur. Mon travail de recherche et de militantisme s’inscrit au sein de l’important travail personnel que les militants racisés, autochtones et leurs alliés accomplissent depuis des générations. Je me sens honorée et plus forte par le fait de faire partie de cette communauté, qui travaille au démantèlement des structures coloniales et de la suprématie blanche.

Chercheure, planificatrice, enseignante et militante, je suis née dans une famille d'agriculteurs. Du côté de ma mère (métisse - noire, autochtone, blanche), on produisait principalement des légumes de subsistance, des fruits et quelques produits laitiers pour le marché, le tout subventionné par le travail de maintenance à l'extérieur de la ferme. Du côté de mon père (Indo-Guyanais), c’était plutôt une petite production de légumes qui poussaient sur des terres louées en dehors de la ville et destinée à la vente au marché. Étant donné les difficultés qu'ils rencontraient, aucun de mes parents ne voyait d'avenir dans l'agriculture. Ils se sont mariés en Guyane, ont ensuite déménagé à Fredericton, NB, où je suis née, et ont suivi les opportunités de travail à White River, ON (planification municipale et exploitation forestière). Avec le ralentissement de l'industrie, la famille a déménagé dans la région du Grand Toronto, où j'ai vécu jusqu'à récemment, et s'est finalement installée à Kitchener, en Ontario.

Professionnellement, j'ai travaillé d'un bout à l'autre du Canada ainsi que dans les Caraïbes dans les domaines de l'analyse politique, de la planification environnementale, de la gouvernance régionale et de la gestion des opérations. J'ai beaucoup apprécié faire du bénévolat dans des fermes et des jardins communautaires, et je me suis impliquée dans des organisations et des groupes de travail, comme la Food Systems Roundtable of Waterloo Region, la Riverdale Immigrant Women's Enterprise, et Kortright Living City Farm. Je suis également co-autrice d'une publication :  Healthy Soils Guideline for Natural Heritage Systems (Credit Valley Conservation Authority 2017) ; "The identification of pollinators : where are we and where should we go" dans Biotic Pollination Services to Agriculture : Sustaining and Enhancing a Key Ecosystem Service (B. Vaissiere & B. Gemmill-Herren 2016).