RAD à la Marche pour la guérison des sables bitumineux de 2013

 

En janvier, Eriel Deranger a demandé à plus de 300 personnes venant de tout le pays qui se sont réuni dans une salle à Ottawa pour la 1ère Assemblée du Forum Social des Peuples : « À main levée, combien ici ont entendu parler des sables bitumineux? ». Toutes les personnes présentes levèrent leurs mains. « Maintenant », a-t-elle poursuivi, "combien ici ont effectivement vu des sables bitumineux? ». Cette fois, la salle resta figée.

Depuis quatre ans maintenant, les Keepers of the Athabasca, une collectivité des Premières Nations, Métis, Inuit, groupes environnementaux et citoyens du bassin hydrographique organisent la Marche annuelle de la guérison des sables bitumineux sur une distance de 14 km à Fort McMurray. 

Unique en son genre, cette marche vous amène au cœur de l’un des plus grands projets énergétiques de la planète. Alberta est la troisième plus grande réserve prouvée de pétrole brut dans le monde. La Marche de la guérison est dirigée par des aînés qui prient pour la guérison de la terre et pour attirer l’attention sur les impacts destructeurs des sables bitumeux. Cette année, Nydia Dauphin était là-bas pour représenter SAC au sein de la délégation québécoise.

 

Photo: Mario Jean

Le site, familièrement nommé “Mordor”, est surréel. Dans les premiers kilomètres de cette marche, l’on est tenu de confirmer la façon dont le décor correspond étrangement à la description infernale de Tolkien. Encore plus alarmant est le fait que la dévastation à laquelle nous assistons est le résultat de l'exploitation de seulement 3% de la réserve totale de sables bitumineux. Les impacts de l'exploitation totale sont incommensurables.

 

File:Athabasca oil sands.jpg

Exploitation minière dans les sables bitumineux de l'Athabasca. L’image montre la Rivière Athabasca à environ 600 m du Résidu minier. Photo de NASA Earth Observatory, 2009.

Pendant cette marche, tous les sens sont assaillis : de l'odeur des produits chimiques au son des détonations toutes les deux secondes pour préserver les oiseaux migrateurs d’une mort prématurée dans les lacs de résidus.

Jadis zone de chasse et de pêche de prédilection pour les habitants du bassin de l'Athabasca, cette zone s’est progressivement transformée, dans l’intervalle d’un demi-siècle, en un désert macabre sans vestiges de son passé vierge.

Les Premières Nations, les Métis et les collectivités environnantes directement touchées par cette industrie ne sont plus en mesure de profiter de leur droit à l'alimentation. Pour beaucoup de collectivités, l'eau potable n'est plus accessible. L’air est fortement pollué. Le poisson et le gibier, bases des moyens de subsistance traditionnels pour certains, sont de plus en plus rares et montrent des signes de maladie.

 

Photo: John Ulan, EPIC Photography. Autres photos.

 

Au moment d'aller sous presse, les déversements d'hydrocarbures sont en cours depuis au moins 8 semaines dans la région.

Interdépendance de nos systèmes alimentaires

La lutte pour mettre un terme à la destruction de notre environnement est intimement liée à nos systèmes alimentaires actuels.

Au cours du siècle passé, l'industrie agroalimentaire a connu une croissance de plus en plus intensive en combustibles fossiles. Quelques exemples: 

  • Les intrants provenant de combustibles fossiles non renouvelables: pesticides, fongicides, engrais, produits agrochimiques;
  • Le carburant alimentant les machines dans la production et la transformation des aliments;
  • Le transport des aliments sur de plus grandes distances;
  • La prédominance des monocultures à grande échelle.

Ce modèle est tout simplement insoutenable.

Ainsi, en s'engageant dans ces luttes, nous devons également garder à l'esprit que le remplacement des combustibles fossiles nécessitera un abandon de notre système alimentaire actuel. Des systèmes alimentaires plus locaux, plus justes et plus durables doivent être soutenus lorsqu'ils existent et créés lorsqu’ils n'existent pas. 

Lors de cette marche, nous avons ressenti de l’indignation, de l’incrédulité et de la colère. Mais nous avons également ressenti de l’espoir, du courage et de la solidarité. Nous avons ressenti la nécessité de travailler collectivement dans cette lutte pour apporter des changements concrets à notre société. En outre, les notions de distance qui tendent à nous désensibiliser sur les évènements qui ne se déroulent pas dans notre environnement immédiat ont été secouées. En fin de compte, les injustices sociales, alimentaires et environnementales qui touchent les habitants du bassin hydrographique Athabasca et d’autres dans le monde entier nous concernent tous.

Gardons l’esprit de la Marche pour la guérison au cœur des actions quotidiennes que nous entretenons pour rétablir une relation respectueuse entre les humains et la terre-mère.

Commentaires

Hey everybody! Recently I have been fighting with a lot of personal issues. Friends and doctors keep telling me I should consider taking meds, so I may as well [url=http://pharma-generic.com/buy-phentermine]http://pharma-generic.com/buy-... and see how it goes. Problem is, I haven't taken it for a while, and don't wanna get back to it, we'll see how it goes.
other preparates:
[url=http://pharma-generic.com/buy-ambien]http://pharma-generic.com/buy-ambie...
[url=http://pharma-generic.com/buy-klonopin]http://pharma-generic.com/buy-klo...
[url=http://pharma-generic.com/buy-phentermine]http://pharma-generic.com/buy-...

Oh Lord. I don't know what to do as I have tons of work to do next week summer. Plus the university exams are nearing, it will be a disaster. I am already losing sleep maybe I should [url=https://anti-anxiety.org/buy-ativan-online]buy lorazepam online[/url] to calm down a little bit. Hopefully it will all go well. Wish me luck.

Oh Lord. I don't know what to do as I have tons of work to do next week semester. Plus the university exams are close, it will be a torture. I am already freaking out maybe I should [url=https://anti-anxiety.org/buy-ativan-online]buy lorazepam online[/url] to calm down a little bit. Hopefully it will all go well. Wish me luck.