Deuxième édition : Je mange donc je vote

Je mange donc je vote est une campagne pré-élection, rassemblant des membres de la communauté à travers le Canada pour discuter avec des candidats fédéraux. Notre objectif est de s’assurer que l’alimentation soit un enjeu électoral et que le gouvernement à venir développe des politiques qui encouragent un système alimentaire sain, durable et juste.

 

 

 

Je mange donc je vote 2015

En 2015, en amont des élections fédérales, des milliers de Canadiens ont pris part à la campagne Je mange donc je vote afin de faire de l’alimentation un enjeu électoral. Ces événements ont rassemblé des membres de la communauté et des candidats aux élections fédérales, les réunissant autour d’un repas pour discuter d’enjeux alimentaires affectant la communauté au quotidien. D'Iqaluit à Québec, de Vancouver à Halifax, des gens de partout au pays se sont réunis pour dire aux politiciens que nous avons besoin de la bonne nourriture pour tous.

 

Je mange donc je vote 2015 en chiffres:

    69 événements à travers le pays

    192 organisations ont accueilli des participants à leur événement

    4461 individus ont participé

    164 candidats ont été élus

    5 promus au Cabinet

 

Sur basant sur le processus d’implication du mouvement grassroots dans le développement de A People’s Food Policy, les activistes locaux en alimentation on encore une fois, démontré qu’ils voulaient s’engager auprès des décideurs politiques, et ceux-ci ont pris conscience que la société civile avait d’importants points de vue à apporter à la table.

Que voulait-on en 2015? La campagne réclamait une nouvelle politique alimentaire nationale remaniée et audacieuse qui traiterait des demandes suivantes :

Finalement, la campagne fut un énorme succès qui a mené le premier ministre Justin Trudeau à mandater le ministre de l’Agriculture entrant, Lawrence MacAulay, pour développer une politique alimentaire nationale pour la première fois dans l’histoire du Canada. Reconnaissant que l’alimentation est une question complexe à multiples facettes, le RAD a également pressé le gouvernement à travailler en tandem avec d’autres départements fédéraux (ex. Santé Canada, Affaires autochtones et du Nord, Emploi et Développement social), comme indiqué dans cette lettre ouverte au ministre MacAulay.

 

Grâce au travail du RAD avec ses membres, collaborateurs et les membres de la communauté à travers le pays, le Canada a maintenant sa première politique alimentaire nationale.

 

Je mange donc je vote 2019

Cette année, le RAD organise la campagne Je mange donc je vote à nouveau pour s’assurer que l’alimentation est toujours un enjeu électoral important. Débutant cet été 2019, les événements prendront place au sein d’organisations communautaires, de jardins collectifs, de marchés fermiers, de centres de soin de santé, d’écoles et dans beaucoup d’autres endroits de rassemblement.

Avec le lancement de la nouvelle politique alimentaire, assurons-nous que le prochain gouvernement s’engage à construire un système alimentaire dans l’intérêt de tous les Canadien.ne.s, un système qui est plus sain, plus durable et plus juste.

 

Visitez le site web Je mange donc je vote