La Coalition pour une saine alimentation scolaire

La Coalition pour une saine alimentation scolaire est composée d'une trentaine d'organisations issues de tout le Canada. Elle se consacre à établir un programme d'alimentation scolaire à frais partagés avec le gouvernement fédéral qui permettrait de servir à tous les élèves canadiens des repas sains au quotidien. En tablant sur les programmes déjà en place à travers le pays, toutes les écoles pourront éventuellement servir aux élèves, gratuitement ou à un prix modique, des collations ou des repas sains. Ces programmes comprendront un volet d’éducation alimentaire, en plus de servir, autant que faire se peut, des aliments produits localement de manière durable et culturellement appropriés.

Impliquez-vous!

   

POURQUOI?  

Tous les enfants devraient avoir accès à des aliments sains à l’école. Nous devons fournir les bases nécessaires au développement de saines habitudes alimentaires qu’ils conserveront toute leur vie et qui feront en sorte que leur apprentissage n’est pas compromis par un manque d’accès à des aliments sains.

 

LE SAVIEZ-VOUS?

 

Le Canada est l’un des rares pays industrialisés qui ne possèdent aucun programme alimentaire scolaire national. Actuellement, au Canada, l’ensemble disparate de programmes alimentaires scolaires publics ou privés mis en place de manière expéditive ne répond aux besoins que d’une faible proportion de nos cinq millions d’élèves ou plus. Seule une politique émanant du gouvernement fédéral permettrait d’assurer une couverture universelle. 

Défis à relever en matière de saine alimentation à l’école 

 

 

Un moyen sain d’aller de l’avant

Les programmes alimentaires scolaires sont de plus en plus perçus comme étant des facteurs essentiels à la santé physique et mentale des élèves. De plus en plus de résultats de recherche démontrent le potentiel de tels programmes pour améliorer les choix alimentaires et contribuer à la réussite scolaire de tous les élèves. Nos écoles peuvent devenir des endroits qui donnent l’exemple en matière de mode de vie sain. Manger des repas sains constitue également une importante expérience concrète par laquelle les enfants peuvent acquérir de saines habitudes qu’ils garderont pendant toute leur vie.

Plusieurs dirigeants et experts ont demandé la mise en place d’un programme alimentaire scolaire universel. Ceux-ci comprennent notamment le rapporteur spécial des Nations unies pour le droit à l’alimentation, le Comité d’experts pour la santé des enfants en Ontario ainsi que le Dr David Butler-Jones, ancien administrateur en chef de la santé publique du Canada.

Pour obtenir davantage d'informations et joindre la Coalition pour une saine alimentation scolaire, veuillez contacter Sasha McNicoll.

 

Les membres et collaborateurs de la Coalition pour une saine alimentation scolaire:


Les dernières actualités concernant l'alimentation scolaire et les enfants :

 

Rapport de la table de discussion sur l'alimentation en milieu scolaire à Montréal

File / Document

Une cinquantaine de participants provenant des commissions scolaires, de la ville de Montréal, des organismes communautaires et d'économie sociale, de la direction de la santé publique pour ne citer que ceux-là, ont participé à une table de discussion dans le but de développer une vision collective d'un programme universel de saine alimentation scolaire pour Montréal et pour le Québec en général. Ce rapport résume le contenu des discussions.

La situation de l'alimentation scolaire dans le monde-vue d'ensemble 2013

File / Document

Un repas distribué à l’école est un outil efficace. Pour la première fois, nous présentons une vue d’ensemble de la situation ainsi que des données issues de la recherche, qui indiquent que quelque 368 millions d’enfants bénéficient d’un repas à l’école chaque jour, dans les pays en développement comme dans les pays riches. Chaque année 75 milliards de dollars sont investis dans les cantines scolaires.

Guide des écoles du Nouveau-Brunswick où bien manger

File / Document

« Servir quotidiennement à nos enfants et à nos jeunes de la nourriture santé exige une somme de travail considérable, et c’est un travail ingrat. »

C’est l’opinion d’un directeur d’école qui a communiqué avec la Société médicale l’an dernier au sujet de notre projet lié à la nourriture servie dans nos écoles, Alerte aux menus. C’était une des rares écoles que nous ayons pu trouver qui offrait un très grand choix d’aliments sains à ses élèves chaque jour de la semaine. Et les commentaires de ce directeur d’école sont absolument exacts.

Rapport de la table de discussion régionale sur l’alimentation en milieu scolaire chez les Premières Nations, Métis, et Inuits

File / Document

13 participants provenant de 11 organisations, dont la commission scolaire de Kativik, le Conseil en Éducation des Premières Nations — CEPN, le centre de santé de Manawan, la commission de la santé et des services sociaux de Québec et Labrador et Québec en forme, pour ne citer que ceux-là, ont pris part aux discussions et aux différents ateliers pour imaginer un programme universel de saine alimentation scolaire pour les communautés autochtones.

Pages