L'alimentation utilisée comme une arme dans les pensionnats autochtones

Par Jade Owen

Le 2 juin 2015 la Commission de Vérité et Réconciliation du Canada a publié ses conclusions dans l'espoir d'apaiser les souffrances du douloureux héritage des pensionnats autochtones. Au-delà des abus avérés en matière d'atteinte physique et de maltraitance psychologique, l'insécurité alimentaire et la faim ont été des instruments d'oppression effroyables. 

Le rapport fait état d'une "vitalité des enfants insuffisamment pourvue en alimentation nutritive". Il est clairement précisé que "la nourriture servi était inadaptée aux besoins des enfants" (p56). Dans certaines écoles, les écoliers en "étaient réduits à devoir acheter du pain pour compléter leurs repas... ce qui souligne l'incapacité du gouvernement à approvisionner convenablement les écoles pour nourrir ses écoliers" (p57).

"Le gouvernement fédéral a sciemment décidé de ne pas fournir aux écoles l'argent qui leur aurait permis de s'équiper convenablement en matériel de cuisine et salle à manger. Plus significativement, cela a empêché les écoles de s'approvisionner en quantité suffisante de nourriture" (p60).

[Lire la suite en anglais]

Ahousaht, British Columbia, students in the school cafeteria. British Columbia Archives, PN-15589.